Des différentes manières de représenter un portefeuille

Il existe énormément de manières de présenter son portefeuille. La plus simple est bien entendu de le voir comme un ensemble de lignes que l’on classe généralement de la plus grosse à la plus petite. C’est ce que je fais à la fin de mes reportings (exemple ici). C’est déjà très utile pour prendre conscience du poids de chaque ligne. Cela peut malheureusement être trompeur, car une représentation par lignes ne témoigne pas de la corrélation entre ces lignes. Alors, on peut décider de présenter son portefeuille par secteurs économiques, par zones géographiques ou — pourquoi pas — par le risque associé à chaque titre.

Là, née rapidement l’idée de créer de beaux graphiques pour visualiser tout cela. C’est exactement ce que j’ai essayé de faire avec la librairie Javascript AnyChart dans sa version gratuite.

Continuer la lecture de « Des différentes manières de représenter un portefeuille »

Portefeuille d’actions — mars 2021
Same player plays again

Reporting au 31/03/2021 après la clôture de Wall Street. 

Performance et commentaires

  • Valeur du portefeuille : 277 250 €
  • Performance YTD : +4,63%
  • Valeur de la part depuis octobre 2015 (début du suivi) : 165,7

C’est pas terrible, mais on limite la casse pour un portefeuille orienté growth. Il faut dire que l’EUR/USD limite l’impact de la baisse de la tech sur la valeur du portefeuille calculée en euros.

La réouverture des économies partout dans le monde (sauf en Europe, bravo à notre chère — très chère — Commission) accompagnée de stimulus géants fait craindre le retour de l’inflation. Or, qui dit inflation, dit hausse des taux. Et qui dit hausse des taux, dit on vend les actions de croissance. Ne cherchez pas, c’est comme ça. Parait que les calculs sont formels.

Je n’ai pour ma part toujours pas envie de retourner vers les REITs de centres commerciaux, les producteurs de mazout ou les banques européennes. Les megatrends de l’économie mondiale sont toujours là : numérisation, verdissement, vieillissement de la population, etc. Réouverture ou pas, la Covid les a accélérés. La rotation sectorielle est pour moi un trend de court terme (quelques mois, une année peut-être) pour la simple et bonne raison qu’elle pousse des actions de sociétés en perte de vitesse structurelle.

En comparé, le portefeuille se fait de nouveau distancer par les indices. Il s’en était pourtant rapproché dans le mois. Il ne faut sans doute pas regarder ça de trop près.

On remarquera que le CW8 est au plus haut de tous les temps. Qui l’eut cru il y a un an ???

Mouvements et analyses

De nouvelles petites positions avec un air d’Italie ce mois-ci :

  • Moncler : Dans le luxe, je considère LVMH un peu comme je considère Total dans le pétrole. C’est-à-dire, je pense qu’il n’y pas à aller chercher plus loin pour avoir ce qui se fait de mieux. Je me suis tout de même laissé séduire par les doudounes de luxe italiennes de Moncler. C’est pour moi une petite diversification avec un acteur très dynamique dans un secteur du luxe (l’habillement hors maroquinerie) sous représenté dans mon portefeuille.
  • Diasorin : le spécialiste des tests médicaux italiens avec de très beaux fondamentaux (meilleurs que son homologue français Biomérieux) a été poussé par le Covid. Le titre est en repli depuis le début de l’année maintenant que l’on croit voir la fin de la pandémie. Une occasion que j’ai saisie.
  • Française de l’Énergie : une position dont on m’a parlé sur le topic bourse hfr. C’est une entreprise positionnée sur une niche : capter le gaz des anciennes mines de charbon (le fameux grisou) pour l’utiliser comme source d’énergie. Ça marche déjà ! J’ai initié une micro ligne surtout parce que j’adore le concept.

Quelques nouvelles en vrac pour finir :

  • Sea Ltd : excellents résultats en début de mois. Plus de 100% de croissance sur un an qui se répartissent entre les activités liées au divertissement (+72%) et le e‑commerce (+178%). Avec toujours plus d’utilisateurs, un EBITDA qui tourne franchement au positif, les perspectives sont toujours au top et on entend des voix comparer la qualité d’exécution des plans du management à Amazon. Rien que ça.
  • A l’inverse, les résultats de Schrodinger ont été accueillis avec une baisse de 25%. Des revenus en hausse sur l’année de « seulement » 30% et une prévision de croissance de 23% en 2021 peinent à convaincre que la valorisation est justifiée. À plus de 70 fois les ventes avant l’annonce, l’entreprise devraient clairement afficher une croissance plus élevée. Pourtant, Cathie Wood (Crazy Cathie !) a renforcé la participation de son fond ARKG dans la baisse. Il est vrai que Schrodinger est encore loin d’être mature. Reste une valorisation de 5 milliards de dollars à mettre en lumière d’un TAM discutable (du marché scientifique / universitaire à un marché potentiellement très vaste de la modélisation des réactions moléculaires). Je conserve une petite ligne avec une conviction désormais limitée.
  • Immobilière Dassault (IMDA) : bons résultats avec un ANR en progression de 24% à 77,7 €, cash flow en baisse de 4% du fait de la crise sanitaire et dividende de 1€ par action. C’est une petite foncière, mais l’une des plus qualitatives de la place parisienne. L’augmentation de l’ANR permet d’acquérir avec une petite décote parmi les plus beaux emplacements parisiens en se plaçant aux côtés des familles Seydoux et Dassault. Conviction de long terme.
  • Neoen annonce une augmentation de capital et un dividende en perspective. N’est-ce pas contradictoire ?
  • Ruby : des résultats en baisse, mais des perspectives encourageantes et un dividende en hausse. De quoi rester confiant.
  • Sartorius Stedim Biotech rehausse déjà ses objectifs 2021 ! La demande pour les produits utilisés dans la fabrication des vaccins contre la Covid 19 devrait porter la croissance à 38% sur l’année. Impressionnant.
  • Nemetschek a publié des résultats en baisse sur l’année de 24%. Le cours s’était affaissé ces derniers mois en prévision de ce mauvais chiffre. Le marché semble toutefois bien accueillir les perspectives 2021 de l’une des plus belles entreprises de software européennes. La croissance annoncée devrait être d’autant plus désirable qu’elle mène à des revenus récurrents (la croissance était déjà de +80% pour les licences SaaS en 2020). Prometteur.
  • Abode : très bons résultats pour l’une de mes boîtes de software préférées. Abode confirme son superbe passage vers le cloud.

Portefeuille au 31/03/2021 :

(Consultez ma description de ces lignes et voyez les différentes poches du portefeuille en détail.)

Microsoft Corporation13068€4.7%+426.4%+10585€
LVMH Moet Hennessy Louis Vuitton SE (PEA)12498€4.5%+92.8%+6015€
Dassault Systemes SE (PEA)11309€4.1%+31.4%+2702€
Alphabet Inc Class A8794€3.2%+78.2%+3858€
Adobe Inc8512€3.1%+27.2%+1820€
Sika AG8285€3.0%+56.3%+2985€
Amazon.com, Inc.7915€2.9%+30.7%+1857€
Hermes International SCA (PEA)6608€2.4%+27.6%+1428€
Ferrari NV (PEA)6242€2.3%+10.7%+605€
Nestle SA6085€2.2%+200.0%+4056€
Groupe LDLC SA (PEA)5616€2.0%+186.5%+3656€
Alphabet Inc Class C5292€1.9%-+5292€
ASML Holding NV (PEA)5170€1.9%+66.7%+2068€
Nemetschek SE (PEA)5168€1.9%-17.4%-1091€
Total SE (PEA)4774€1.7%+17.6%+714€
Shopify Inc4718€1.7%+49.1%+1553€
Delta Plus Group S.A. (PEA)4373€1.6%+101.3%+2201€
Visa Inc4333€1.6%+6.5%+265€
Rubis SCA (PEA)4121€1.5%+1.7%+69€
Dream Industrial Real Estate Invest Trst3944€1.4%+65.7%+1563€
Cloudflare Inc3894€1.4%+86.1%+1802€
Facebook, Inc. Common Stock3767€1.4%+44.3%+1157€
Intel Corporation3711€1.3%+7.8%+267€
Lyxor PEA Monde (MSCI World) UCITS ETF — Capi. (PEA)3637€1.3%+23.4%+689€
Equinix Inc3477€1.3%+11.0%+345€
Farfetch Ltd3300€1.2%+209.0%+2232€
Argan S.A.3296€1.2%+95.4%+1609€
Straumann Holding AG3192€1.2%+47.5%+1028€
Interroll Holding AG3014€1.1%+68.5%+1225€
Palantir Technologies Inc2999€1.1%+156.7%+1831€
NVIDIA Corporation2732€1.0%+25.2%+551€
Envea SA (PEA)2664€1.0%+5.5%+139€
Crown Castle International Corp2495€0.9%+24.9%+498€
Neoen SA (PEA)2180€0.8%-2.2%-50€
WP Carey Inc2112€0.8%+11.3%+215€
Danone SA (PEA)2106€0.8%-8.5%-194€
Nike Inc2040€0.7%+41.5%+599€
Berkshire Hathaway Inc. Class B1961€0.7%+34.9%+508€
Alibaba Group Holding Ltd — ADR1933€0.7%-18.6%-441€
Cie Gnrl des Etblsmnts Michelin SCA (PEA)1915€0.7%+39.4%+541€
Adyen NV (PEA)1904€0.7%+32.7%+469€
Prosus NV (PEA)1896€0.7%+3.4%+62€
Etsy Inc1892€0.7%+80.8%+846€
Crowdstrike Holdings Inc1868€0.7%+64.7%+734€
Spotify Technology SA1828€0.7%+41.4%+535€
Vestas Wind Systems A/S1750€0.6%+18.5%+273€
Walt Disney Co1731€0.6%+46.2%+547€
Temenos AG1719€0.6%+29.2%+388€
Immobiliere Dassault SA1717€0.6%-10.3%-198€
L’Air Liqud Soct Ae pr l’Edeetl’EndsPsGe (PEA)1672€0.6%+11.6%+174€
Baidu Inc ADR Class A1670€0.6%+51.9%+571€
Dropbox Inc1637€0.6%+9.6%+143€
Twitter Inc1628€0.6%+105.8%+837€
Fisker Inc1600€0.6%+52.6%+551€
Progyny Inc1594€0.6%+32.8%+394€
Sonova Holding AG1582€0.6%+8.4%+123€
Sea Ltd1523€0.5%+36.2%+405€
Paypal Holdings Inc1449€0.5%+29.6%+331€
Lightspeed POS Inc1448€0.5%+32.9%+358€
Rockwool International A/S Class B1438€0.5%+8.8%+116€
Qt Group Oyj1430€0.5%+49.8%+475€
Carl Zeiss Meditec AG (PEA)1414€0.5%+34.9%+366€
SimCorp A/S1373€0.5%-4.4%-63€
Square Inc1355€0.5%+21.9%+243€
Amundi ETF PEA MSCI Emerging Asia UCITS ETF — EUR (PEA)1338€0.5%+37.6%+366€
Fiverr International Ltd1296€0.5%+12.3%+142€
Stag Industrial Inc1290€0.5%+25.0%+258€
Alfen NV1264€0.5%+28.9%+284€
Mercadolibre Inc1255€0.5%+6.9%+81€
Apple Inc1250€0.5%+11.1%+125€
Altarea SCA1240€0.4%+35.1%+322€
Foley Trasimene Acquisition II Corp1223€0.4%+14.6%+156€
DISCOVERY COMMUNICATIONS INC. Common Stock1223€0.4%+22.0%+221€
Constellation Software Inc.1191€0.4%+19.6%+195€
Orange SA (PEA)1177€0.4%+0.9%+10€
Twilio Inc1162€0.4%+8.9%+95€
Lyxor STOXX Europe 600 Technology UCITS ETF — Acc (PEA)1134€0.4%+16.6%+162€
Pershing Square Tontine Holdings Ltd1126€0.4%-1.6%-18€
Icade SA1122€0.4%+11.5%+116€
Veeva Systems Inc1114€0.4%-2.8%-32€
Beyond Meat Inc1110€0.4%-7.6%-91€
Prologis Inc1085€0.4%+10.5%+103€
salesforce.com, inc.1084€0.4%+3.8%+40€
Realty Income Corp1083€0.4%+5.5%+57€
Sartorius Stedim Biotech SA (PEA)1054€0.4%+14.1%+131€
WD-40 Company1044€0.4%+7.8%+75€
Nintendo 8 ADR Representing Ord Shs1026€0.4%-5.7%-62€
StoneCo Ltd992€0.4%-15.9%-188€
Xiaomi Delisted967€0.3%-3.7%-37€
Unity Software Inc941€0.3%-10.5%-110€
Teladoc Health Inc930€0.3%-13.2%-141€
Vitrolife AB926€0.3%-11.0%-115€
Blackline Inc924€0.3%-13.5%-145€
Jumia Technologies AG — ADR907€0.3%-7.4%-73€
Zscaler Inc878€0.3%+0.4%+3€
Societe Fonciere Lyonnaise SA868€0.3%-4.0%-36€
Docusign Inc863€0.3%-10.5%-101€
Fastly Inc861€0.3%-19.3%-205€
Schrodinger Inc846€0.3%-22.5%-245€
Cellnex Telecom SA (PEA)835€0.3%+2.3%+19€
L’Oreal SA (PEA)654€0.2%+31.0%+155€
EDP Renovaveis SA (PEA)638€0.2%-11.9%-86€
Covivio Hotels SCA600€0.2%+21.7%+107€
Zalando SE (PEA)585€0.2%+3.6%+20€
Gecina SA470€0.2%+2.8%+13€
Cnova NV (PEA)453€0.2%-3.9%-19€
DiaSorin SpA (PEA)410€0.1%-4.4%-19€
Esker SA (PEA)398€0.1%-12.2%-55€
Moncler SpA (PEA)391€0.1%+0.1%+0€
Renault SA (PEA)369€0.1%+70.5%+153€
Hoffmann Green Cement Tech SAS (PEA)331€0.1%+36.1%+88€
Teleperformance SE (PEA)311€0.1%+8.1%+23€
La Francaise de l Energie SA (PEA)224€0.1%-2.2%-5€

Portefeuille d’actions — février 2021
Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel

Performance et commentaires

  • Valeur du portefeuille au 27/02/2021 : 272 191 €
  • Performance YTD (depuis le 31 décembre 2021) : +2,72%
  • Valeur de la part depuis octobre 2015 (début du suivi) : 162,7

Si on regagne quelques pouièmes par rapport au mois de janvier, la dernière semaine de février a fait mal au portefeuille ! On passe de +9% YtD il y a une dizaine de jours à moins de +3%.

D’après ce qui se dit, la montée des taux est la grande responsable du déballonnage du Nasdaq, de la tech en général, des énergies renouvelables et des secteurs à la mode en 2020. Avec la palanquée de GAFAM, de cloud et de SaaS en portefeuille, il est normal que ça pique. Un peu.

Certains y voient la fin d’une bulle, d’autres une rotation sectorielle vers les secteurs massacrés. Dans tous les cas, c’est une bonne nouvelle, car cette hausse de taux traduit le succès des vaccins (du moins, on l’espère) et la réouverture prochaine des économies. Une normalisation mettra forcément du temps, mais on voit dorénavant mieux comment vivre avec ce virus (hors problème des variants bien entendu).

Une correction de la tech n’est pas étonnante dans ce contexte. Plus personne n’utilisera jamais internet lorsque ce virus sera oublié. Trop de mauvais souvenirs. N’est-ce pas ? Plus sérieusement, une remontée des taux se ressent aussi forcément sur les valorisations au coup de DCF, particulièrement pour les actions de croissance.

Pour autant, je me méfie beaucoup du boom des valeurs values et des valeurs massacrées par la Covid. Beaucoup de ces entreprises fragilisées vont devoir faire avec une dette importante. La montées des taux n’est donc pas une bonne nouvelle pour elles non plus. Je doute également d’un plein retour vers le monde d’avant. Beaucoup de mouvements favorisés par la pandémie (e‑commerce, télétravail, numérisation, etc.) étaient déjà en cours, la crise leur a fait gagner peut-être 5 à 10 ans en une année. Un retour en arrière généralisé me paraît très improbable. Cette crise n’est pas qu’une parenthèse, c’est aussi une transformation.

Il peut bien entendu y avoir des gagnants lors d’une remontée des taux. Le secteur des matières premières (sensibles à l’inflation) et celui des banques sont souvent cités. Je ne suis pas décidé à y toucher non plus. D’abord, ce sont des secteurs qui m’ennuient… Plus objectivement, jouer la montée des matières premières nécessite un sens du timing que je n’ai pas. Ca me paraît aussi un jeu dangereux, car les entreprises du secteur sont exposées à des risques en veux-tu en voilà (scandales environnementaux, réglementation capricieuse, surcapacité en cas de retournement de marché, etc.). Quant aux banques… voilà un secteur que je ne sais pas analyser ! Raison suffisante pour ne pas en avoir. Le peu que j’ai suivi a suffit à me convaincre encore davantage de les éviter (surtout en Europe).

Je reste donc avec une forte exposition aux actions de croissance. En leur sein, j’avoue être beaucoup plus à l’aise avec la valorisation des GAFAM qu’avec tout ce que j’appelle Tech en devenir. Le secteur du Cloud et du SaaS est accusé d’être en bulle. Il est vrai que beaucoup de ces entreprises se payent 30, 50 voire 80 fois les ventes ; des valorisations stratosphériques ! J’essaye pour ma part, non pas d’éviter ces survalorisations, mais de choisir des entreprises qui pourraient les justifier d’ici 5 à 10 ans si la thèse d’investissement se réalise. Concrètement, si je vois un vrai business répondant à un vrai besoin, avec de de vrais clients — plus ou moins captifs c’est encore mieux -, une marge brute du plus de 70% et des taux de croissance de plus de 30%, je jette un œil même si c’est hors de prix. Par contre, aux prix actuels, même après la petite correction de la semaine, tout accident de parcours se payera cash directement.

Pour en revenir au portefeuille, en comparé, il avait presque rattrapé le CW8 avant de se faire méchamment distancier cette semaine.

Mouvements et analyses

Quelques achats réalisés ce mois pour des entreprises qui me plaisent. Pas de vente, pas d’allégements, mais ces derniers devraient devenir fréquents les mois prochains car je n’ai pratiquement plus de munitions. À moins que la sagesse me conduise à ne rien faire, ce qui est la meilleure attitude en bourse 99% du temps !

Achats :

  • Nintendo : le Disney du jeu vidéo.
  • Vitrolife : leader dans le matériel pour PMA, la thèse d’investissement se résume en une phrase : les couples ont malheureusement de plus en plus de mal à concevoir des enfants sans aides.
  • Schrödinger : fasciné par les promesses de leurs outils.
  • Esker : #FrenchTechMatter
  • Cnova : arrivée tard sur un dossier que je considérais comme un Amazon au rabais et sans le cloud. Jugement « excessif ».

En vrac :

  • Etsy : des résultats logiquement salués par le marché avec une croissance monstre (+122%) et des perspectives toujours radieuses. L’exemple parfait de valeur durablement favorisée par le virus.
  • Farfetch : résultats globalement bien accueillis également, je trouve pourtant le taux de croissance faible pour une année de pandémie (+40%). Du coup, la valorisation m’inquiète.
  • Fisker : ça se concrétise après l’annonce du partenariat avec Foxconn. Prometteur !
  • Nemetschek : la belle Allemande est la mal-aimée de la tech en ce moment. Conviction toujours intacte.

Portefeuille au 27/02/2021 :

(Consultez ma description de ces lignes et voyez les différentes poches du portefeuille en détail.)

Microsoft Corporation12512€4.6%+404.1%+10030€
LVMH Moet Hennessy Louis Vuitton SE (PEA)11550€4.2%+78.1%+5067€
Dassault Systemes SE (PEA)10658€3.9%+23.8%+2051€
Alphabet Inc Class A8374€3.1%+69.7%+3438€
Adobe Inc7996€2.9%+19.5%+1304€
Amazon.com, Inc.7686€2.8%+26.9%+1628€
Sika AG7448€2.7%+40.5%+2148€
Hermes International SCA (PEA)6462€2.4%+24.8%+1283€
Groupe LDLC SA (PEA)5983€2.2%+205.2%+4023€
Ferrari NV (PEA)5653€2.1%+0.3%+15€
Nestle SA5545€2.0%+173.4%+3517€
Shopify Inc5306€1.9%+67.6%+2141€
Alphabet Inc Class C5062€1.9%-+5062€
Nemetschek SE (PEA)4954€1.8%-20.8%-1304€
ASML Holding NV (PEA)4654€1.7%+50.0%+1552€
Total SE (PEA)4606€1.7%+13.4%+546€
Delta Plus Group S.A. (PEA)4443€1.6%+104.5%+2270€
Visa Inc4222€1.6%+3.8%+154€
Farfetch Ltd3984€1.5%+273.0%+2916€
Cloudflare Inc3983€1.5%+90.4%+1891€
Rubis SCA (PEA)3872€1.4%-4.4%-180€
Dream Industrial Real Estate Invest Trst3626€1.3%+52.3%+1245€
Argan S.A.3542€1.3%+110.0%+1855€
Lyxor PEA Monde (MSCI World) UCITS ETF — Capi. (PEA)3426€1.3%+16.2%+478€
Intel Corporation3424€1.3%-0.6%-20€
Equinix Inc3222€1.2%+2.9%+90€
Facebook, Inc. Common Stock3201€1.2%+22.6%+591€
Straumann Holding AG3007€1.1%+38.9%+843€
Palantir Technologies Inc2989€1.1%+155.9%+1821€
NVIDIA Corporation2727€1.0%+25.0%+546€
Envea SA (PEA)2652€1.0%+5.0%+127€
Interroll Holding AG2645€1.0%+47.8%+856€
Fisker Inc2573€0.9%+145.3%+1524€
Neoen SA (PEA)2468€0.9%+10.7%+238€
Crown Castle International Corp2193€0.8%+9.8%+196€
Crowdstrike Holdings Inc2147€0.8%+89.3%+1013€
Baidu Inc2113€0.8%+92.3%+1014€
Spotify Technology SA2037€0.7%+57.5%+744€
Danone SA (PEA)2033€0.7%-11.6%-268€
Nike Inc2010€0.7%+39.5%+569€
Etsy Inc2007€0.7%+91.9%+961€
WP Carey Inc1987€0.7%+4.8%+90€
Alibaba Group Holding Ltd — ADR1970€0.7%-17.0%-404€
Prosus NV (PEA)1961€0.7%+6.9%+127€
Adyen NV (PEA)1916€0.7%+33.6%+481€
Twitter Inc1915€0.7%+142.1%+1124€
Cie Gnrl des Etblsmnts Michelin SCA (PEA)1796€0.7%+30.7%+422€
Berkshire Hathaway Inc. Class B1793€0.7%+23.4%+340€
Walt Disney Co1723€0.6%+45.5%+539€
Immobiliere Dassault SA1665€0.6%-13.1%-250€
Temenos AG1567€0.6%+17.7%+236€
Fiverr International Ltd1565€0.6%+35.7%+411€
Sea Ltd1562€0.6%+39.7%+444€
Vestas Wind Systems A/S1556€0.6%+5.3%+78€
Lightspeed POS Inc1530€0.6%+40.3%+440€
Paypal Holdings Inc1507€0.6%+34.8%+389€
L’Air Liqud Soct Ae pr l’Edeetl’EndsPsGe (PEA)1496€0.5%-0.1%-2€
Sonova Holding AG1486€0.5%+1.9%+27€
Progyny Inc1464€0.5%+22.0%+264€
DISCOVERY COMMUNICATIONS INC. Common Stock1450€0.5%+44.7%+448€
Carl Zeiss Meditec AG (PEA)1367€0.5%+30.5%+319€
Mercadolibre Inc1357€0.5%+15.6%+183€
StoneCo Ltd1351€0.5%+14.5%+171€
Dropbox Inc1345€0.5%-10.0%-149€
Amundi ETF PEA MSCI Emerging Asia UCITS ETF — EUR (PEA)1341€0.5%+37.9%+369€
Pershing Square Tontine Holdings Ltd1337€0.5%+16.9%+193€
Square Inc1334€0.5%+19.9%+222€
SimCorp A/S1309€0.5%-8.8%-127€
Twilio Inc1302€0.5%+22.0%+235€
Qt Group Oyj1293€0.5%+35.4%+338€
Alfen NV1265€0.5%+29.1%+285€
Apple Inc1205€0.4%+7.1%+80€
Beyond Meat Inc1205€0.4%+0.3%+4€
Rockwool International A/S Class B1202€0.4%-9.1%-120€
Foley Trasimene Acquisition II Corp1197€0.4%+12.2%+130€
Stag Industrial Inc1176€0.4%+14.0%+144€
Veeva Systems Inc1160€0.4%+1.2%+14€
Altarea SCA1134€0.4%+23.6%+217€
Xiaomi Unsponsored ADR Representing 5 Ord Shs1118€0.4%+11.3%+114€
Schrodinger Inc1104€0.4%+1.2%+13€
Icade SA1102€0.4%+9.5%+95€
Jumia Technologies AG — ADR1101€0.4%+12.4%+121€
Teladoc Health Inc1099€0.4%+2.6%+28€
Nintendo 8 ADR Representing Ord Shs1086€0.4%-0.2%-2€
Sartorius Stedim Biotech SA (PEA)1086€0.4%+17.7%+163€
Lyxor STOXX Europe 600 Technology UCITS ETF — Acc (PEA)1080€0.4%+11.1%+108€
salesforce.com, inc.1076€0.4%+3.1%+32€
Constellation Software Inc.1071€0.4%+7.6%+75€
Orange SA (PEA)1070€0.4%-8.3%-97€
WD-40 Company1033€0.4%+6.6%+64€
Blackline Inc1027€0.4%-3.9%-42€
Zscaler Inc1019€0.4%+16.5%+144€
Realty Income Corp998€0.4%-2.7%-28€
Vitrolife AB994€0.4%-4.5%-47€
Prologis Inc985€0.4%+0.3%+3€
Unity Software Inc981€0.4%-6.7%-70€
Docusign Inc939€0.3%-2.7%-26€
Fastly Inc914€0.3%-14.2%-152€
Societe Fonciere Lyonnaise SA890€0.3%-1.5%-14€
EDP Renovaveis SA (PEA)634€0.2%-12.5%-91€
L’Oreal SA (PEA)606€0.2%+21.4%+107€
Zalando SE (PEA)595€0.2%+5.3%+30€
Cellnex Telecom SA (PEA)586€0.2%-8.1%-52€
Covivio Hotels SCA576€0.2%+16.9%+83€
Gecina SA459€0.2%+0.4%+2€
Cnova NV (PEA)432€0.2%-8.4%-40€
Esker SA (PEA)414€0.2%-8.8%-40€
Renault SA (PEA)371€0.1%+71.4%+155€
Hoffmann Green Cement Tech SAS (PEA)334€0.1%+37.3%+91€
Teleperformance SE (PEA)293€0.1%+1.9%+6€

Comment je me suis soigné de ma rage en achetant Apple en bourse
La psychothérapie du hater


Tu détestes Apple ? Tu hais Tesla ? Facebook te donne la nausée ? Tu as des envies de meurtre lorsque tu vois des cartons Amazon ? Tout d’abord, tu as besoin de soins, il faut que tu le saches.

La bonne nouvelle, c’est que je peux t’aider grâce à une technique toute simple. Il suffit d’acheter les actions des sociétés que tu détestes ! Pas n’importe lesquelles non plus. Si tu détestes EDF, n’achète pas forcément des actions. Je parle des sociétés que tu détestes pour leur succès, pas celle que tu détestes parce qu’elles sont nulles. On va voir que ce succès — aussi peu mérité, volé ou usurpé qu’il soit à tes yeux — peut être utilisé à ton profit.

L’exemple typique c’est Apple. Je dois te le confesser, j’ai détesté Apple et le snobisme numérique de ses fanboys pendant des années. Je me demandais comment on pouvait acheter un iPhone alors que la concurrence fait mieux pour moins cher, comment on pouvait avoir le sentiment d’avoir un objet précieux alors que tout le monde a le même. J’ai beaucoup souffert en société, crois-moi.

Puis un jour, j’ai abdiqué, j’ai acheté une action Appel. Enfin, 12 actions pour être précis. A peine 1000 euros pour me soigner.

Depuis le monde me paraît moins hostile, mon prochain plus amical. Je me considère comme copropriétaire d’Apple et ça me fait un bien fou ! Je n’aime toujours pas leurs produits, mais maintenant je profite de la connerie de ceux qui dépensent tout SMIC (quand c’est pas deux RSA) pour un téléphone. Si un fanboy me parle de son dernier achat, je ne me sens plus du tout agressé. Bon, il y a parfois un peu de mépris pour être 100% honnête.

Rien de bien grave, juste le sentiment que je gagne à tous les coups. Car l’autre avantage, c’est que ça me couvre contre ma propre connerie ! Après tout, ne suis-je pas le dernier des crétins de ne pas acheter d’iPhone ? Est-ce que les acheteurs d’Apple n’ont pas raison de s’intéresser au produit plus qu’à la technologie ?

En étant actionnaire Apple : pile, je profite du succès d’Apple, face, ce sont mes beaux idéaux qui triomphent.

Le meilleur, c’est que ça marche avec toutes les boîtes cotées ! Elles sont sûrement nombreuses à l’être dans la liste de tes haines.

Pour les entreprises non cotées, il te reste une solution :

Ragix 1000 mg

Composition du portefeuille bourse : actions, secteurs, etc.
Poches profondes

Mon portefeuille comporte beaucoup de lignes, plus d’une centaine (janvier 2020) ! C’est beaucoup pour certains, mais ça reste petit joueur par rapport aux 1400 lignes de Peter Lynch à la grande époque. 

L’important en réalité n’est pas le nombre de lignes, mais leur corrélation et l’équilibre global du portefeuille. Pour cela, il est nécessaire de raisonner en termes de poches. Celles que j’utilise ne correspondent pas forcément aux catégories classiques utilisées par les gérants (consommation discrétionnaire, etc.), mais elles reflètent ma vision du marché.

Les poches doivent être équilibrées. C’est la première diversification : la diversification sectorielle. À l’intérieur de ces poches s’opère la diversification entre sociétés, entre secteurs géographiques et degrés de risque. D’où le nombre de lignes au total.

On commence avec la poche Luxe qui fait honneur à notre beau pays.

Continuer la lecture de « Composition du portefeuille bourse : actions, secteurs, etc.
Poches profondes »

Portefeuille d’actions — janvier 2021
On va faire short

Ca fait plusieurs années que je poste régulièrement un reporting sur ma file de portefeuille sur l’excellent forum des Investisseurs Heureux (IH). Cette file n’est pas du tout abandonnée, mais je souhaite sur ce blog initié un suivi plus régulier et personnalisé. Le ton n’y sera clairement pas aussi sérieux. 

Performance et commentaires 

  • Valeur du portefeuille au 30/01/2021 : 268 062 €
  • Performance YTD (depuis le 31 décembre 2021) : +1,17%
  • Valeur de la part depuis octobre 2015 (début du suivi) : 160,2

Rien de spectaculaire donc. Ce fut pourtant un mois de folie sur les marchés ! Le short squeeze sur GameStop a fait parlé bien au-delà de la presse économique. Je me suis tenu à l’écart de tout cela même si j’ai quelques titres en portefeuille (comme Palantir) qui font parler d’eux sur WallStreetBets. Je préfère regarder bruler les hedge funds assez bêtes pour shorter une action à 140% en attendant de voir les neuneus manipulés de Reddit se faire tondre jusqu’à la chair. Parce que oui, ça va s’effondrer comme un Ponzi où seuls ceux qui sortent à temps gagnent. Ils sont généralement très peu nombreux.

Je m’interroge tout de même. Est-ce que des short squeezes ne sont pas à l’origine de la baisse de la fin janvier sur les marchés ? En clair, est-ce des hedge funds ne se font pas rincer tellement fort que des appels de marge les obligent à couper leur position longues ? Comme toujours, on aura surement la réponse bien plus tard.

Dans tout ça, mon portefeuille se reprend un peu par rapport à ses benchmarks. On se rapproche du CW8, mais Dieu que c’est dur de le reprendre !

valeur de la part comparée

Mouvements

Pas de grands mouvements ce mois-ci. L’agitation récente va cependant peut-être ouvrir de nouvelles opportunités. Wait & see.

Achats :

  • WD-40 : Quel bricoleur ne connait pas WD-40 ? La petite bombe de lubrifiant est présente dans la plupart des foyers. Si Warren Buffett avait été bricoleur et non accro à la junk food, il aurait acheté WD-40 au lieu de Coca-cola.
  • Rockwool : Comme beaucoup d’entreprises danoises, Rockwool est très bien gérée. Il s’agit du leader de la laine de roche. Un isolant aux multiples qualités : relativement naturel et résistant au feu (contrairement aux produits de Kingspan le concurrent criminel de Rockwool). La demande ne devrait pas fléchir notamment du fait des normes de plus en plus drastiques en matière d’isolation.
  • Qt group : groupe mignon en français, n’est-ce pas cute ? Si tu es un geek barbu, tu as forcément entendu parler de la concurrente entre QT et GTK. Mais aujourd’hui, tout ça est obsolète. Qt est devenu un toolkit utilisé par les plus grands (toujours principalement C++, mais aussi Python et Javascript via Qml). Son principal avantage est d’être parfaitement multiplateforme (de Linux à Windows, d’Andoid à iOS). Il y a évidemment beaucoup de concurrence, mais les Finlandais de Qt sont smart en plus d’être cute.
  • Discovery Inc : la chaîne découverte, ça vous parle ? Sûr, au moins pour un morceau de Bloodhound Gang. Eh ben, derrière il y a un groupe qui produit du contenu de type documentaire ou téléréalité pas trop bête (si si). C’est rentable, car ce genre de programme ne coûte pas bien cher. Aujourd’hui, ils se lancent avec sur le net avec Discovery+. La valorisation est vraiment basse. 

Vente :

  • Swisscom : l’opérateur historique suisse. Avoir un dividende en franc suisse de 4% m’avait séduit à l’époque de mon achat. La Suisse étant très ouverte sur l’internationale, il n’y pas tellement de boîte helvétiques qui versent un beau dividende en CHF sans dépendre du change. Tout n’est pourtant pas rose. Tout d’abord, la retenue à la source suisse peut normalement être récupérée auprès de l’administration helvétique (laquelle est d’ailleurs très réactive). En pratique, les courtiers français sont incapables de fournir le tax voucher nécessaire. De plus, le secteur des télécoms — en Suisse comme ailleurs — est bien boring, sans vraie croissance, mais nécessitant de gros investissements. C’est solide et résilient, oui, mais je pense qu’il y a mieux à faire ailleurs. 

Allégement :

  • Shopify : comme beaucoup d’acteurs de e‑commerce, Shopify a profité de la pandémie. Un black friday tous les jours dès la première vague dit-on ! Le cours de bourse en a profité aussi, au point de dépasser les 2% du portefeuille. Or, c’est la limite à ne pas dépasser que je me suis fixée pour ma poche « tech en devenir ». J’ai donc sécurisé quelques bénéfices pour ramener cette ligne en dessous des 2% tout en gardant une conviction intacte dans le dossier.

Composition du portefeuille au 30/12/2020 :

(Consultez ma description de ces lignes et voyez les différentes poches du portefeuille en détail.)

Microsoft Corporation12422€4.6%+400.4%+9940€
LVMH Moet Hennessy Louis Vuitton SE (PEA)10963€4.1%+69.1%+4479€
Dassault Systemes SE (PEA)10215€3.8%+18.7%+1608€
Adobe Inc7938€3.0%+18.6%+1246€
Amazon.com, Inc.7925€3.0%+30.8%+1867€
Sika AG7625€2.8%+43.9%+2325€
Alphabet Inc Class A7528€2.8%+52.5%+2592€
Ferrari NV (PEA)6029€2.2%+6.9%+391€
Groupe LDLC SA (PEA)5940€2.2%+203.0%+3980€
Nestle SA5923€2.2%+192.0%+3895€
Hermes International SCA (PEA)5898€2.2%+13.9%+719€
Nemetschek SE (PEA)5529€2.1%-11.7%-730€
Alphabet Inc Class C4537€1.7%-+4537€
Delta Plus Group S.A. (PEA)4536€1.7%+108.8%+2363€
Shopify Inc4526€1.7%+43.0%+1361€
ASML Holding NV (PEA)4395€1.6%+41.7%+1293€
Palantir Technologies Inc4377€1.6%+274.7%+3209€
Cloudflare Inc4105€1.5%+96.2%+2013€
Total SE (PEA)3944€1.5%+3.4%+130€
Visa Inc3821€1.4%-6.1%-247€
Rubis SCA (PEA)3809€1.4%-6.0%-243€
Farfetch Ltd3683€1.4%+244.9%+2615€
Equinix Inc3658€1.4%+16.8%+526€
Argan S.A.3624€1.4%+114.8%+1937€
Dream Industrial Real Estate Invest Trst3540€1.3%+48.7%+1159€
Lyxor PEA Monde (MSCI World) UCITS ETF — Capi. (PEA)3323€1.2%+12.7%+375€
Facebook, Inc. Common Stock3193€1.2%+22.3%+583€
Intel Corporation3110€1.2%-9.7%-334€
Neoen SA (PEA)2968€1.1%+33.1%+738€
Straumann Holding AG2747€1.0%+26.9%+583€
Interroll Holding AG2715€1.0%+51.8%+926€
Envea SA (PEA)2664€1.0%+5.5%+139€
NVIDIA Corporation2569€1.0%+17.8%+388€
Crown Castle International Corp2231€0.8%+11.7%+234€
Crowdstrike Holdings Inc2134€0.8%+88.1%+1000€
Alibaba Group Holding Ltd — ADR2091€0.8%-11.9%-283€
Spotify Technology SA2076€0.8%+60.6%+783€
Nike Inc1981€0.7%+37.5%+540€
Danone SA (PEA)1979€0.7%-14.0%-322€
Prosus NV (PEA)1916€0.7%+4.5%+82€
WP Carey Inc1915€0.7%+0.9%+18€
Etsy Inc1804€0.7%+72.5%+758€
Vestas Wind Systems A/S1795€0.7%+21.5%+318€
Baidu Inc1743€0.7%+58.6%+644€
Adyen NV (PEA)1720€0.6%+19.9%+285€
Cie Gnrl des Etblsmnts Michelin SCA (PEA)1709€0.6%+24.3%+335€
Berkshire Hathaway Inc. Class B1690€0.6%+16.3%+237€
L’Air Liqud Soct Ae pr l’Edeetl’EndsPsGe (PEA)1620€0.6%+8.1%+122€
Progyny Inc1618€0.6%+34.9%+418€
Immobiliere Dassault SA1578€0.6%-17.6%-337€
Walt Disney Co1524€0.6%+28.7%+340€
Beyond Meat Inc1467€0.5%+22.2%+266€
Mercadolibre Inc1466€0.5%+24.9%+292€
Temenos AG1462€0.5%+9.8%+131€
Alfen NV1453€0.5%+48.2%+473€
Lightspeed POS Inc1447€0.5%+32.8%+357€
Sea Ltd1428€0.5%+27.8%+310€
Jumia Technologies AG — ADR1422€0.5%+45.1%+442€
Carl Zeiss Meditec AG (PEA)1419€0.5%+35.4%+371€
Sonova Holding AG1395€0.5%-4.4%-64€
SimCorp A/S1393€0.5%-3.0%-43€
Unity Software Inc1358€0.5%+29.2%+307€
Fastly Inc1351€0.5%+26.8%+285€
Paypal Holdings Inc1351€0.5%+20.9%+233€
Fisker Inc1350€0.5%+28.7%+301€
Dropbox Inc1342€0.5%-10.1%-152€
Amundi ETF PEA MSCI Emerging Asia UCITS ETF — EUR (PEA)1326€0.5%+36.4%+354€
Apple Inc1305€0.5%+16.0%+180€
Teladoc Health Inc1304€0.5%+21.8%+233€
Pershing Square Tontine Holdings Ltd1249€0.5%+9.2%+105€
Twitter Inc1249€0.5%+57.9%+458€
Rockwool International A/S Class B1249€0.5%-5.5%-73€
Xiaomi Unsponsored ADR Representing 5 Ord Shs1249€0.5%+24.4%+245€
Square Inc1245€0.5%+12.0%+133€
Foley Trasimene Acquisition II Corp1207€0.5%+13.1%+140€
Fiverr International Ltd1191€0.4%+3.2%+37€
Twilio Inc1185€0.4%+11.0%+118€
Veeva Systems Inc1139€0.4%-0.6%-7€
DISCOVERY COMMUNICATIONS INC. Common Stock1126€0.4%+12.4%+124€
StoneCo Ltd1126€0.4%-4.6%-54€
salesforce.com, inc.1115€0.4%+6.8%+71€
Stag Industrial Inc1105€0.4%+7.1%+73€
Altarea SCA1099€0.4%+19.8%+182€
Qt Group Oyj1091€0.4%+14.3%+136€
Orange SA (PEA)1086€0.4%-6.9%-81€
Icade SA1070€0.4%+6.3%+64€
Blackline Inc1068€0.4%-0.1%-1€
Lyxor STOXX Europe 600 Technology UCITS ETF — Acc (PEA)1046€0.4%+7.6%+74€
Sartorius Stedim Biotech SA (PEA)1035€0.4%+12.1%+112€
Prologis Inc1020€0.4%+3.9%+38€
Constellation Software Inc.1004€0.4%+0.8%+8€
WD-40 Company1003€0.4%+3.5%+34€
Zscaler Inc987€0.4%+12.8%+112€
Realty Income Corp973€0.4%-5.1%-53€
Docusign Inc959€0.4%-0.5%-5€
Societe Fonciere Lyonnaise SA893€0.3%-1.2%-11€
EDP Renovaveis SA (PEA)789€0.3%+9.0%+65€
Zalando SE (PEA)663€0.2%+17.3%+98€
Cellnex Telecom SA (PEA)628€0.2%-1.5%-9€
L’Oreal SA (PEA)580€0.2%+16.1%+80€
Covivio Hotels SCA503€0.2%+2.1%+10€
Gecina SA470€0.2%+2.9%+13€
Renault SA (PEA)352€0.1%+62.7%+136€
Hoffmann Green Cement Tech SAS (PEA)344€0.1%+41.4%+101€
Teleperformance SE (PEA)270€0.1%-6.0%-17€

Style et objectifs d’investissement
Never trust a guy who after having been a dividend investor is now a growth investor

Tout les investisseurs ont un style qui leur est propre. Oui, même toi avec ton livret A, tu as ton style. Le mien est plus complexe, je vais te le décrire pour te permettre de mieux comprendre ce que j’essaye de faire avec ce blog. Je vais te présenter mon style d’investissement puis mes objectifs parce qu’en fait c’est lié.

Style d’investissement

Mon style d’investissement est buy and old, donc je vois plutôt à long terme. Ce qui m’intéresse, c’est d’investir dans des entreprises de qualités sur une longue période. Je fais donc grand cas des fondamentaux. Par contre, je ne m’intéresse que très peu à l’analyse graphique. Je ne connais d’ailleurs même pas mon signe astrologique.

Je pratique bien plus volontiers l’investissement growth que value. L’investissement value est pour moi une sorte de mythe dont le panthéon est peuplé de Graham et Buffett. C’est impressionnant et ça m’intimide. Le style value demande surtout des connaissances et une rigueur que je n’ai pas. A l’inverse, le style growth nécessite un exercice intellectuel qui me convient mieux. Il s’agit avant tout de se demander ce qui aura du succès demain. Bon, les grands noms comme Philip Fisher ou Peter Lynch (une sorte d’hybride entre value et growth) sont également impressionnants, mais étant fan de tech, j’ai un vrai intérêt pour ce type de recherche. Du succès, c’est une autre histoire.

Objectifs d’investissement

Ils sont en réalité plus nombreux qu’on pourrait le penser :

  1. Faire fructifier mon capital. Évidemment, c’est LA raison d’être d’un investissement en bourse. Pour évaluer son succès, il faut un benchmark. J’ai choisi le CW8, l’ETF d’Amundi répliquant le MSCI World. À long terme, il s’agit probablement de l’indice le plus difficile à battre. En parallèle, étant un investisseur français, je compare ma performance au CAC 40 Gross Return (dividendes réinvestis) et au fond Carminiac Patrimoine A pour voir ce qu’une gestion « à la papa » peut donner.
  2. Améliorer ma connaissance du monde. Les Français arpentent des rues au nom de philosophes, d’écrivains ou d’explorateurs. Cette considération pour les intellectuels ne s’accompagne étonnant pas d’un intérêt pour la bourse. C’est même tout le contraire. Pourtant, intellectuellement, la bourse est une activité des plus stimulantes ! Le nombre de domaines auxquels on est amené à s’intéresser en investissant en bourse est impressionnant. L’économie, bien entendu, mais aussi la psychologie lors du moindre mouvement de marché, la politique dans certains cas, les cultures propres à chaque pays lorsque l’on sort des frontières de son pays, etc. C’est aussi ce qui fait que j’ai envie d’ouvrir un blog sur la bourse. Le sujets sont infiniment riches si l’ont veut bien regarder au delà des chiffres qui bougent sans arrêt.
  3. Respecter mon éthique personnelle. Contrairement à l’image que beaucoup ont de l’investissement en bourse , il s’agit d’un domaine où les questions d’éthique sont omniprésentes. Cela se traduit l’émergence des critères dit ESG (pour Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance), un véritable raz-de-marée dans la gestion d’actifs. Mon propos est à la fois plus simple et plus radical. Par exemple, je défends la cause animale, j’essaye donc d’éviter les entreprises qui pratiquent l’expérimentation sur des animaux et de privilégier celles qui vont dans le sens d’une plus grande considération (raison de mon investissement peu fructueux jusqu’à présent dans Beyond Meat).

Maintenant que tu en sais un peu plus sur moi et mon style d’investissement, on va bientôt opérer un premier reporting. Un grand moment en perspective !