Top 6 des actions que vous ne pensiez pas pouvoir acheter avec un PEA Boursorama

Vous le savez, le PEA est une enveloppe fiscale très intéressante. Vous le savez aussi, Boursorama propose d’une des offres de PEA les plus populaires. Toutefois, vous ne saviez probablement pas qu’un simple PEA Boursorama permet d’investir dans Ferrari, Zalando ou même indirectement dans le géant chinois Tencent !

Un PEA permet en principe d’accéder, non seulement aux actions françaises, mais également à toutes les actions de sociétés de l’Union européenne. Autant dire que le choix est large ! Pourtant, rares sont les banques ou les courtiers à ouvrir tous ces marchés en PEA. Boursorama, sans forcément proposer une offre complète, donne quand même accès à des investissements inattendus partout en Europe.

Petit bonus : depuis la loi Pacte de 2019, les frais de transaction se limitent à 0,5% du montant de l’ordre ! Auparavant, l’accès aux marchés étrangers pouvait être très couteux. Aujourd’hui, il ne coûte pas plus cher que l’accès aux marchés français. C’est une opportunité à saisir pour sortir du « biais domestique » 1Le biais domestique est le fait de posséder principalement des actions de son pays de résidence, un biais très présent chez les investisseurs français.. Une bouffée d’oxygène pour des PEA souvent encore 100% français. 

Voici donc un rapide tour d’horizon de quelques entreprises que vous ne vous attendiez pas à pouvoir acheter sur un PEA Boursorama. À noter que j’ai en portefeuille l’ensemble de ces actions ! L’achat de ces actions est donc testé et approuvé. 

Tips : Si vous rencontrez une erreur lors du passage d’ordre, essayez de passer un ordre à prix limité. C’est parfois indispensable sur les marchés étrangers chez Bourso.

Ferrari

Le constructeur mythique de voitures sportives est aussi une entreprise cotée depuis 2015. Il est listé au NYSE, mais aussi à la bourse de Milan. C’est sur ce marché qu’il est possible d’acheter Ferrari sur un PEA Boursorama. 

Avouez que c’est quand même la classe d’avoir du Ferrari en PEA ! Heureusement, il y a aussi de vraies raisons fondamentales d’investir dans Ferrari. Ses marges, sa croissance, son moat, tout l’apparente plus à une entreprise du secteur du luxe qu’à un constructeur automobile. Le passage à l’électrique est toutefois un défi que Ferrari partage avec les autres constructeurs auto.

ISIN : NL0011585146
Ticker : RACE
Marché : MIL

Moncler

Restons en Italie avec Moncler, le fabricant de doudounes de luxe. Il est lui aussi coté à la bourse de Milan. Très rentable comme la plupart des entreprises du secteur du luxe, Moncler a aussi bénéficié d’une forte croissance venue d’Asie ces dernières années. 

Il est déjà possible d’avoir en PEA parmi les plus belles entreprises du luxe au monde : LVMH, Hermès, Kering, etc. Y placer Moncler n’est toutefois pas aberrant, car l’italien se développe sur le secteur de l’habillement et du streatwear luxe qui ne sont pas bien représentés chez les géants français.

ISIN : IT0004965148
Ticker : MONC
Marché : MIL

Voir aussi notre article de présentation de Moncler.

ASML

S’il y a une entreprise exceptionnelle dans le secteur des semi-conducteurs, c’est ASML. Cette entreprise néerlandaise est le leader mondial incontesté — proche du monopole sur certains marchés — des machines de photolithographie utilisées pour la fabrication des semi-conducteurs. Qu’on se le dise, l’Europe a un leader en matière de tech et il s’appelle ASML !

Mettre cette entreprise en PEA permet de s’exposer directement au secteur de la technologie avec une très belle entreprise rentable et en forte croissance. Attention toutefois, la demande pour les machines fabriquées par ASML est cyclique. Le cours d’ASML est récemment monté très haut, car l’entreprise néerlandaise bénéficie d’une forte demande à la suite des pénuries de semi-conducteurs. Un coup de frein n’est pas à exclure d’ici quelques mois.

ISIN : NL0010273215
Ticker : ASML
Marché : Euronext Amsterdam

Adyen

Les États-Unis n’ont pas le monopole des growth stocks à la valorisation stellaire. La fintech néerlandaise Adyen en est un bel exemple. Elle opère dans le secteur des payements en ligne. Adyen bénéficie donc d’un maché en forte croissance qu’elle partage notamment avec Square (« l’autre entreprise » de Jack Dorsey), Paypal ou Stripe (malheureusement non cotée). 

Si vous voulez exposer votre PEA à une croissance explosive en prenant le risque d’une valorisation énorme, Adyen est un bon candidat !

ISIN : NL0012969182
Ticker : ADYEN
Marché : Euronext Amsterdam

Zalando

Lorsqu’on vous dit e‑commerce, vous pensez Amazon ? Vous avez raison ! Le leader mondial occupe une place énorme dans la plupart des pays développés. Toutefois, il y a partout dans le monde des « Amazon locaux ». Il serait d’ailleurs plus juste de parler de e‑commerçants qui ont trouvé une place à côté du géant américain. 

Ces « petits » acteurs bénéficient souvent des mêmes vents favorables au e‑commerce qu’Amazon. C’est le cas de l’allemand Zalando. À l’origine surtout connue pour la vente de chaussures, Zalando est devenue une véritable boutique de vêtements en ligne étendant sa présence progressivement dans toute l’Europe. 

ISIN : DE000ZAL1111
Ticker : ZAL
Marché : XETRA

Tencent / Prosus

La Chine en PEA, c’est possible avec des ETF, mais c’est aussi possible avec Prosus ! Prosus est une entreprise néerlandaise dont l’actif principal est une participation de 30% dans Tencent, le géant chinois de l’internet. 

Prosus détient aussi d’autres participations intéressantes dont mail.ru ou Delivery Hero, mais ensemble elles représentent moins de 5% des actifs. Investir dans Prosus, c’est donc investir dans Tencent ! C’est donc s’exposer au très populaire WeChat, aux jeux vidéo en Chine, aux médias et à toutes les activités tentaculaires de Tencent. C’est aussi malheureusement prendre le risque d’investir dans un pays autoritaire et interventionniste dans l’économie…

ISIN : NL0013654783
Ticker : PRX
Marché : Euronext Amsterdam

  • 1
    Le biais domestique est le fait de posséder principalement des actions de son pays de résidence, un biais très présent chez les investisseurs français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *